Nouvelles

Le FDM pour l’impression 3d

La modélisation par dépôt de fil en fusion (appelé généralement FDM) a été inventé vers la fin des années 1980 par l’entreprise américaine Stratasys. Cette technique consiste à faire fondre une résine (généralement de l’ABS) à travers une tête chauffée à haute température. Un filament en fusion (de l'ordre du dixième de millimètre) en sort. Ce fil est déposé en ligne et vient se coller par fusion sur ce qui a été déposé au préalable.

Ces machines sont destinées aussi bien au prototypage rapide qu'à la production directe, un marché présentement en développement. Le gros intérêt du FDM est de permettre de créer des pièces disposant de caractéristiques mécaniques, thermiques et d'une stabilité identiques aux pièces thermoplastiques injectées. Cette technique a également un avantage important concernant la structure de support nécessaire à la production des pièces.

La densité des pièces est également réglable car cette technique par addition de matière autorise de ne remplir que partiellement les volumes en créant un nid d’abeille – ce qui constitue un avantage apprécié pour les temps de production et la légèreté des pièces réalisées.

Le FDM pour l’impression 3d